Nouvelle année et résolutions

Vous le savez, nouvelle année rime avec résolutions. C’est immanquable, lorsqu’une année se termine et qu’une nouvelle année commence, nous faisons le bilan de ce que nous avons accompli sur les plans personnel et professionnel et nous nous fixons des objectifs pour la nouvelle année. Parfois, ce bilan est positif et nous fait voir comment nous avons pu cheminer dans les 365 derniers jours. D’autres fois, nous nous rendons compte que certaines résolutions reviennent chaque année, nous ramenant à cette limite que nous avons comme être humain, de ne pas parvenir à intégrer cet aspect à notre Soi. Souvent, le bilan est nuancé, ayant par exemple cheminé sur le plan professionnel, mais ayant l’impression d’avoir beaucoup à faire sur le plan personnel.

Ainsi, en cette nouvelle année qui commence, vous vous êtes certainement fixé des objectifs pour vous améliorer, cheminer, devenir une « meilleure version de vous-même ». Faire plus de sport, manger mieux, être moins réactif.ve envers son/sa partenaire, augmenter son désir sexuel, faire plus d’activités de couple, moins négliger ses ami.es, voir davantage sa famille, etc. Se fixer des objectifs et avoir une direction sont en effet nécessaires dans une optique de cheminement personnel, de satisfaction et de fierté. Afin d’avancer, de grandir, de créer un changement, il importe de bien connaître et comprendre le changement souhaité, ce nouvel élément que nous voulons intégrer à notre Soi. Il est toutefois aussi important de garder en tête que trop d’objectifs, des objectifs plus ou moins réalistes ou encore des objectifs qui ne sont pas suffisamment bien définis sont plus difficiles à atteindre, pouvant amener un découragement, un sentiment d’échec, un désespoir et une multitude d’autres émotions qui seront propres à chacun.e.

Parallèlement, plusieurs personnes ont de la difficulté à accepter leurs « défauts » et leurs limites comme être humain, visant plutôt un idéal irréaliste d’eux-mêmes. Vouloir devenir une personne que nous ne sommes pas nous confronte sans cesse à nos limites, à nos insatisfactions, plutôt que de mettre l’emphase sur nos forces, nos qualités et sur ce que nous aimons de nous-mêmes. Dans cette optique, un objectif peut alors être d’intégrer nos limites à notre Soi, d’accepter un aspect de nous-mêmes que nous aimons moins, plutôt que d’essayer de le changer. Il importe de garder un équilibre entre cheminer pour augmenter son bien-être et diminuer sa souffrance ainsi qu’être conscient de ses limites comme personne et accepter qu’elles fassent partie de notre entièreté.

Une méthode simple et concrète existe afin de se fixer de bons s-m-a-r-t-goalsobjectifs. Je vous invite à l’utiliser pour évaluer les objectifs que vous vous êtes déjà peut-être fixés. C’est la méthode SMART. Elle stipule que les objectifs doivent être spécifiques (specific), mesurables (measurable), réalisables (attainable), pertinents (relevant) et délimités dans le temps (time limited). Je me permets d’apporter une nuance en ce qui concerne le « mesurable » qui n’est pas toujours possible et pertinent dans une optique de thérapie. Mesurer un sentiment de bien-être n’est pas toujours évident! Ceci étant dit, cette méthode est facile à se rappeler, elle est simple et concrète.

Maintenant les objectifs établis, comment les atteindre? Et bien, tout dépend des objectifs. Dans les exemples cités ci-haut, vous aurez remarqué que certains sont plutôt comportementaux (faire plus de sport) et d’autres sont plus profonds, plus émotifs (être moins réactif.ve envers son/sa partenaire). La manière d’atteindre un objectif diffère selon son type. Pour un objectif plus « comportemental », il importe de mettre en branle des moyens concrets pour y parvenir. Par exemple, si votre objectif est de vous remettre en forme ou de mieux manger, vous pouvez consulter un entraîneur sportif ou une nutritionniste. Vous pouvez aussi fixer le nombre de fois par semaine, le moment, le type d’entraînement, vous faire un tableau pour noter vos progrès, etc. S’il vous est difficile d’atteindre vos objectifs « comportementaux », c’est qu’il y a certainement des enjeux plus profonds. Pour des objectifs plus profonds tel que travailler votre finitude, travailler votre réactivité émotive, atteindre un orgasme ou encore éjaculer moins rapidement, consulter un.e professionnel.le sera certainement aidant. Un.e sexologue vous aidera d’abord à définir vos objectifs afin qu’ils soient réalistes et atteignables. Il.elle vous guidera ensuite vers l’atteinte de vos objectifs en vous aidant à comprendre, à donner un sens, à accueillir, à accepter, à ressentir et vivre vos émotions pour amener un réel changement profond dans la façon dont vous vous vivez comme personne.

En espérant que ce texte vous amènera à réfléchir sur vous-même, sur vos résolutions et objectifs et qu’il vous aidera dans l’atteinte de ces derniers.

Bonne année 2017!

Stéphanie Mathieu M.A. Sexologue-Psychothérapeute

Publicités